Trois jours sur l’interculturalité à destination des enfants allophones nouvellement arrivés

L’idée du projet était de proposer aux élèves allophones accompagnés par l’Afev et aux mineurs non accompagnés du Collectif Formin trois jours conviviaux autour de l’interculturalité.

Le jour 1 était composé d’activités d’interconnaissance entre les jeunes présents et originaires de pays différents, et d’échanges sur la notion d’interculturalité.
Le jour 2 a permis aux jeunes de représenter sur une toile leur vie en France, avec des éléments représentatifs de leur culture et de leur vie en France.
Le jour 3, qui s’est déroulé sur une matinée, s'est composé d’une présentation des œuvres réalisées à nos partenaires, notamment aux différents éducateurs des foyers éducatifs avec lesquels nous travaillons tout au long de l’année.
Sur les trois jours, étaient présents 28 jeunes, dont 10 jeunes du Collectif Formin et 18 jeunes accompagnés par un bénévole de l’Afev. 2 salariées, 5 Volontaires en Résidence ont animé le stage. 

Les jeunes ont pu faire un retour aux animateurs le dernier jour sur le stage. Ils ont beaucoup apprécié et ont chaudement remercié les animateurs. Ils ont dit que le stage leur avait permis d’échanger avec d’autres jeunes, de différentes origines et âges, sur leurs parcours de vie, leurs expériences, leurs cultures et leur avenir, tout en s’amusant à travers différentes activités. Par ailleurs, ce public, plutôt isolé dans la Métropole rouennaise, a pu bénéficier d’un lieu pour rencontrer d’autres jeunes dans la même situation (mineurs non accompagnés, enfants allophones, etc). Après des échanges avec les Volontaires en Service Civique présentes dans certaines classes de Français Langue Seconde, nous avons pu avoir le retour au sujet d’un jeune qui aurait eu une attitude en classe totalement différente d’avant le stage (sociabilité, courtoisie, bonne humeur). Ainsi, nous pensons que ce stage a permis à ces jeunes de prendre conscience qu’ils ne sont pas seuls dans leur situation, en plus de partager un moment convivial en groupe.

Enfin, suite aux retours des jeunes aux professeurs des classes FLS, celles-ci ont décidé d’exposer les toiles dans le hall du Collège Camille Claudel, avec un temps de présentation des jeunes aux autres élèves de l’établissement.
 

Partager cet article