Escape game : Des droits des femmes en passant par le cyberharcèlement, un jeu aux enjeux considérables.

L’idée est lancée lors du confinement de décembre 2020, lors d’un temps collectif entre salariés et volontaires en visioconférence :  “Il faudrait créer une animation  que l’on pourrait proposer à des classes entières, qui sensibiliserait, par le jeu, à des sujets de société”. 

Après réflexions individuelles et collectives, l’animation qui semble la plus adaptée, c’est l’Escape Game ! Pour la thématique, notre choix s’est arrêté sur la semaine des droits des femmes, au mois de mars. Cela nous laissait 2 mois pour créer, tester et adapter notre animation autour d’une thématique d’importance, et sur laquelle il reste encore beaucoup de travail en matière de sensibilisation  : Le sexisme ! 

Nous créons ce jeu et décidons de ses ambitions. Il doit pouvoir permettre aux jeunes de :

  • prendre conscience des stéréotypes et du sexisme, sensibiliser et débattre du sexisme, 
  • développer un esprit critique, 
  • améliorer les relations filles-garçons, 
  • découvrir l’histoire des droits des femmes à travers des personnalités pionnières du féminisme. 

Après deux mois de travail entre salariées et volontaires, nous effectuons un test avec nos bénévoles, les jeunes mentoré·es, toute l’équipe de volontaires en Service Civique, ce qui nous permet de peaufiner les derniers détails. 
Au mois de mars 2021, nous débarquons enfin dans les collèges partenaires, emballés par l’aspect ludo-éducatif du projet. Ils le proposent alors à différentes classes. 

Le jour-J : Les volontaires donnent rendez-vous aux élèves dans six lieux :  à la pharmacie, au stade, à la mairie, à l’école, sur une avenue, et dans une entreprise. Dans chacun de ces lieux, les élèves devront résoudre des énigmes avec un seul objectif : aider les femmes à retrouver leurs droits pour rétablir l’égalité et libérer la ville !  Les classes s'enchaînent, et après chaque créneau de deux heures d’aventure et d’apprentissage, les élèves et l’équipe éducative saluent le travail et sa pertinence. “ Cet escape game fait sens et complète, par un biais ludique de qualité, la parole des enseignant·es” précise la professeure documentaliste, Madame Vannier. 


Le développement : Nous avons pu le proposer à différentes classes et après constat de cette formule gagnante, l’équipe de volontaires a développé un second escape game : pour lutter contre le cyber-harcèlement, plus précisément sur le sujet du revengeporn qui est malheureusement très présent, surtout dans les établissements ! Sur le même principe et autour d’une nouvelle histoire, les élèves vont devoir répondre à des énigmes qui leur permettront de débloquer les indices afin de pouvoir identifier les responsables de la diffusion de la photo. 

L’aventure des escape game à l’Afev Perpignan ne fait que commencer ! To be continued…
 

Partager cet article