• AFEV
    26 BIS RUE CHÂTEAU LANDON
    75010 PARIS

  • facebook twitter dailymotion
  • presse
    • Nos actions

    • Koloc’ à projets solidaires

    Témoignages

    Audrey , Poitiers : « Nous nous sommes trouvés immergés totalement dans le quartier puisque nous n’étions même plus identifiés comme kapseurs mais comme voisins à part entière. Ils construisent vraiment tous nos projets avec nous et c’est vraiment un soutien énorme. C’est vraiment une expérience humaine et on en sort que grandi. »

    Jacques : « On a peu d’occasions de s’engager à fond dans la société. On a peu d’occasions de mener des projets tels qu’on les rêve, tels qu’on a envie de le faire. On est avec d’autres jeunes notre âge, on est soutenus par une association qui a démontré l’ épreuve de son sérieux et son efficacité et puis il y a tout un ensemble de partenaires qui sont là pour nous appuyer (…). Ça m’a appris à gérer un projet, à gérer des délais, à travailler avec des partenaires, tout ça est hyper riche parce que ça t’apprend à faire des concessions, à dialoguer avec des gens d’un point de vue différent.»

    Clément : « Il y a peu de projets je pense où on laisse le choix aux jeunes de créer et de faire du lien avec les habitants. Moi ce qui m’intéressait dans ce projet là c’était surtout de créer et d’être utile sur un quartier. Et c’est ce qu’on fait en ce moment sur le quartier des Couronneries à Poitiers.»

    Marine, Ambassadrice de l’Afev : « Partager sa vie avec quelqu’un qu’on connaît ou pas, c’est une chouette expérience ! Plus de coup de blues quand on est loin de chez soi. C’est la voie vers l’autonomie, avec une autre vision du quotidien autour du partage et de l’entraide. On apprend de l’autre en plus de la débrouille. »

    Sandra, Claire et Mégane, Kapseuses à Nantes : « Notre appartement est plutôt grand, pour un loyer plus que correct puisqu’on vit en logement social. On a de la place, une chambre chacune, des espaces collectifs et tout. De plus, même avec ce loyer bas, on est quand même proche de tout, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Le tramway passe juste à côté, le centre-ville de Nantes est à quinze minutes seulement, la fac à 30 minutes de bus. Et vivre dans un quartier comme celui-ci casse les préjugés que l’on pouvait avoir. Enfin, la coloc, c’est aussi vivre avec des inconnus, ça nous permet de rencontrer des gens ! Les avantages sont assez nombreux. »

     Lisa, Kapseuse à Grenoble « Vivre ensemble, partager un projet et surtout entendre les idées des autres, c’est super motivant!»