• AFEV
    26 BIS RUE CHÂTEAU LANDON
    75010 PARIS

  • facebook twitter dailymotion
  • presse
  • LE LOGEMENT DES JEUNES : UN ENJEU D’INNOVATION SOCIALE ET URBAINE

    7 jeunes sur 10 ont des difficultés à accéder à un logement[1] alors même qu’il constitue un facteur essentiel d’insertion dans la société. Le logement des jeunes est une urgence. C’est aussi une opportunité d’innover en matière d’architecture, d’urbanisme, de politique de l’habitat et de lien social. Pour en débattre, l’Afev et la Fondation Macif organisent le colloque « le logement des jeunes : un enjeu d’innovation sociale et urbaine », le 20 novembre prochain.

    Les KAPS : des colocations solidaires pour s’engager dans les quartiers !

    Les Kolocations à Projets Solidaires (KAPS) expérimentés par l’Afev en 2009, avec le soutien du Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse, puis essaimés dans une trentaine de ville croisent trois enjeux : la question des besoins sociaux des quartiers prioritaires, l’envie d’engagement des jeunes et les problématiques du logement jeune et en particulier étudiant.

    Les KAPS permettent à des jeunes de vivre en colocation (les « kapseurs ») dans un quartier prioritaire pour s’engager avec leurs voisins en menant des projets solidaires. Aujourd’hui, les kapseurs habitent et agissent dans une cinquantaine de quartiers prioritaires. Ces quartiers concentrent des difficultés (plus forts taux de pauvreté et de chômage, de foyers monoparentaux, problèmes de sécurité…) Ce sont aussi les quartiers les plus jeunes de France, où le contexte, d’une certaine façon,  oblige à l’innovation sociale. Les Kapseurs, habitants engagés, y participent par leurs actions simples et concrètes (accompagnement éducatif, animation de temps de débat ou de convivialité, appui à la réappropriation des espaces publics collectifs…)

    Une évaluation nationale des KAPS a été menée pendant trois ans par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment, les premiers résultats seront dévoilés le 20 novembre. Joëlle Bordet (psychosociologique au CSTB) qualifie les KAPS d’«organisateur social», dans la mesure où ils assurent plusieurs fonctions : l’habitat des jeunes, le soutien au lien social et à la dynamique collective de la vie des quartiers populaires, et la création de liens entre l’Université et la Cité.

    A l’heure où la politique de la ville fête ses 40 ans, la proposition de multiplier dans les quartiers l’implantation de KAPS constitue un levier en termes de transformation urbaine et sociale, d’innovation et  de participation citoyenne. Elle pourra aussi contribuer à favoriser le développement de la colocation, souhaité par le gouvernement dans le cadre de sa stratégie pour le logement.

    Colloque « Le logement des jeunes : un enjeu d’innovation sociale et urbaine »

    Le lundi 20 novembre 2017, de 13h30 à 17h30, à la Fondation Macif (Paris) – 17-21 Place Etienne Pernet

    Entrée libre (dans la limite des places disponibles) – Inscription obligatoire ICI.

    Pour plus d’informations et pour consulter le programme : lab-afev.org/logement

    Cette manifestation se tiendra à la veille des Rendez-vous 2017 du Logement Etudiant.

     

    CLIQUEZ ICI pour consulter le document de présentation des KAPS.

    Les KAPS sont finalistes du Prix européen de l’innovation politique (choisis par un juré composé de 1 000 citoyens européens).

    Ils soutiennent les KAPS :

    [1] Enquête Audirep publiée dans le cadre de l’Observatoire de la jeunesse solidaire 2014