• AFEV
    221 RUE LA FAYETTE
    75010 PARIS

  • facebook twitter dailymotion
  • presse
  • L’Afev salue le rapport « Vivre ensemble, vivre en grand – Pour une réconciliation nationale » présenté par Jean-Louis Borloo

    L’Afev salue le rapport « Vivre ensemble, vivre en grand – Pour une réconciliation nationale » présenté par Jean-Louis Borloo : son volontarisme et son ambition pour les quartiers populaires et ses habitants sont à souligner alors que l’urgence de maintenir, de renforcer, d’améliorer les politiques publiques et l’action des citoyens dans les quartiers populaires est plus forte que jamais. Dans ce contexte, ce rapport est une première étape, dont la dynamique devra impérativement s’incarner dans le réel.

    En tant qu’acteur impliqué au quotidien dans ces quartiers, l’Afev estime cette première étape réussie par, le spectre large d’interventions proposées et la reconnaissance du rôle difficile et décisif des associations et des intervenants sociaux. Elle peut constituer une véritable avancée dans la lutte contre la relégation de ces quartiers et contre les inégalités qui touchent leurs habitants.

    L’éducation occupe une place centrale dans ce plan, déclinée autour du concept de « cité éducative », qui en constitue un élément central. L’Afev qui œuvre depuis ses débuts à la mise en synergie des acteurs locaux (dans une logique de partenariat agissant) ne peut qu’approuver cette ambition. Pour porter ces fruits, aux côtés d’un service public de l’éducation renforcé dans les zones prioritaires,  il est indispensable de renforcer, les programmes de réussite éducative, favoriser et encourager le tutorat et le mentorat, mais aussi repenser et réinvestir les politiques d’aide à la parentalité. Il se dessine là un triptyque opérationnel propre à soutenir cette ambition éducative.

    Dans ce combat pour une démocratisation de la réussite scolaire et la création de territoires urbains plus apprenants et plus solidaires, les universités ont aussi un rôle central à jouer. La création dans de nombreuses universités de politiques de Responsabilité Sociale des Universités, doit véritablement être soutenue et encouragée, tout comme l’engagement étudiant ou la création de tiers-lieux dédiés au lien « université-quartier » dans les quartiers prioritaires.

    Enfin, la question de la participation des habitants et de la mixité sociale, qui était au cœur de la précédente réforme de la politique de la ville, doit rester un objectif prioritaire, et sous cet angle, beaucoup reste encore à faire. L’Afev travaille en premier lieu par un programme de colocation étudiante à projet solidaire. De nombreuses initiatives locales apportent aussi des réponses concrètes à ces questions complexes.

    L’Afev est bien sûr pleinement mobilisée pour réussir la mise en œuvre des orientations qui seront retenues, pour incarner une nouvelle page de cette si indispensable « politique de la ville » dont elle est née.

     

    Communiqué de presse Afev – 14 mai 2018