• AFEV
    26 BIS RUE CHÂTEAU LANDON
    75010 PARIS

  • facebook twitter dailymotion
  • presse
  • Le bénévolat des jeunes : levier de la lecture pour tous !

    Les résultats de la dernière enquête Pirls (Progress in International Reading Literacy – Programme international de recherche en lecture scolaire) sur la compréhension de la lecture viennent de tomber et ils ne sont pas bons. En quinze ans les performances des écoliers Français ont régressé de façon inquiétante. D’autres études avaient précédemment montré l’influence du milieu familial sur les performances en lecture, que ce soit celles de Terra Nova en mai 2017 sur le bain de langage en crèche* ou le infocus PISA d’octobre 2012 qui montrait que les élèves à qui leurs parents ont souvent lu des livres lors de leur première année de primaire affichent des résultats sensiblement supérieurs à ceux des élèves à qui leurs parents n’ont lu des livres que rarement, voire jamais.

    On peut donc se féliciter de ce que Le ministère de l’Education Nationale en lien avec le Ministère de la Culture ait lancé en octobre un grand plan lecture.

    Face à l’enjeu c’est effectivement d’une approche holistique dont nous avons besoin, de mobiliser l’ensemble des acteurs éducatifs (enseignants, éducateurs, personnels des médiathèques, collectivités, engagés…) et d’impliquer bien plus fortement les parents ! La lecture n’est pas qu’une discipline scolaire, c’est du pouvoir d’agir concentré.

    Il faut donc combiner les temps et les acteurs de la lecture : développer la lecture plaisir au sein des établissements scolaires, mais aussi l’articuler avec le travail des bibliothèques. Et n’oublions pas le rôle essentiel que vont jouer les parents dans le rapport au livre que les enfants vont développer. Il ne suffira pas, à l’instar des 5 fruits et légumes par jour, de communiquer sur l’intérêt de la lecture d’un livre par soir aux jeunes enfants. Mais il y a un défi de légitimation auprès de tous les parents, y compris les moins à l’aise avec le livre, sur le rôle positif qu’ils peuvent jouer en termes de lecture est réel.

    C’est le combat que mènent certains acteurs comme l’ANLCI (Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme) avec les « actions éducatives familiales », c’est ce que fait l’Afev avec son programme d’« accompagnement vers la lecture » mené à domicile en incluant les parents

    Clin d’œil du calendrier, la date de parution de PIRLS coïncide avec celle de la journée mondiale du bénévolat.

    C’est une occasion pour l’Afev de rappeler que près de 10 000 étudiants bénévoles se sont mobilisés dans ce programme « Accompagnement vers la lecture » auprès d’autant d’enfants (en grande section de maternelle et de CP). L’enjeu n’est pas, pour ces jeunes bénévoles, de remplacer les enseignants dans l’apprentissage de la lecture mais de développer l’appétence de lecture de manière à ce qu’ils aient envie d’apprendre à lire à leur entrée en CP.

    En cette journée mondiale du bénévolat, faisons de l’engagement des bénévoles un des leviers pour relever le défi de la lecture pour tous.

    Communiqué de presse Afev – 5 décembre 2017

     

    Cliquez ici pour télécharger la plaquette de présentation du dispositif « Accompagnement vers la lecture »

    Cliquez ici pour télécharger l’évaluation de ce dispositif

     

     

    * http://tnova.fr/rapports/investissons-dans-la-petite-enfance-l-egalite-des-chances-se-joue-avant-la-maternelle